Flash Info Septembre 2023

Exemple de parcours d’un jeune de l’IME

Bernard est arrivé à l’IMPro (une des sections de l’IME, qui se nomme maintenant SIPFP : section d’initiation et de foration professionnelle) à l’âge de 15 ans. Il était auparavant dans un collège de Bernay, au sein d’une section d’enseignement général et professionnel adapté, mais c’était trop dur pour lui avec beaucoup de difficultés scolaires et professionnelles. Les enseignants référents du collège ont demandé une orientation nouvelle et il a été admis à l’IMPro (SIPFP).

Il vivait en famille d’accueil mais a préféré vivre en interne à l’IME et y a fait une formation professionnelle dans la section « cuisine ». Il retournait tous les WE dans sa famille d’accueil. Comme tous les jeunes de la SIPFP, il a eu l’expérience de l’appartement d’apprentissage à Beaumesnil : ce sont des stages d’une semaine (parfois moins) plusieurs fois dans l’année pour leur apprendre l’autonomie. Il y a deux chambres dans cet appartement et souvent une des deux chambres est occupée par un jeune plus expérimenté pour accompagner l’autre jeune dans la gestion des repas, du temps libre etc…

Ensuite, après ces expériences, Bernard a pu accéder 18 ANS à un des appartements que l’association RP de Maistre a acheté pour les mettre à disposition des jeunes de l’Ime. Un éducateur l’a visité au départ trois fois par semaine pour vérifier que Bernard gérait bien son argent, son ménage, ses courses, sa cuisine et il allait tous les jours en scooter à Beaumesnil pour y suivre les cours de la SIPFP, sauf quand il faisait des stages à l’ESAT de Bernay. Son projet était  de vivre en appartement et de trouver un emploi stable à l’ESAT. Il avait alors 20 ans et ne pouvait plus être sous la responsabilité de l’IME. Il était donc suivi par le service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS). Il a obtenu rapidement un CDI à l’ESAT et a alors cherché un appartement à louer à Bernay où il réside maintenant. Il a passé son permis de conduire et possède une petite voiture financée par son travail.

Il a aussi une vie sociale active car il retrouve ses anciens camarades de l’IME qui eux aussi ont réussi à trouver du travail à Bernay, ou qui sont en foyer d’hébergement, et avec eux ce sont des sorties de cinéma, de Kébab (le restaurant est trop cher ! ) ou de promenades sur les divers marchés de la région.

Le président

Gildas de Kerprigent